BlogoFlip - Philippe Maladjian

Péripéties bucoliques d'un administrateur systèmes au royaume de la virtualisation, du stockage et accessoirement photographe à ses heures perdues

BlogoFlip - Philippe Maladjian

Péripéties bucoliques d'un administrateur systèmes au royaume de la virtualisation, du stockage et accessoirement photographe à ses heures perdues

19
juin 2009

Prodigy, adolescence

Rédigé par  Aucun commentaire   Mis à jour le  19/06/2009

Comme tout ma génération notre adolescence ont à écouté de la Dance, les plus décalés sont passés à la techno et pour les extrêmes le hardcore, transcore, toutcequetuveuxcore... J'ai fais partie des extrémistes de cette période à s'arracher les oreilles à 300bpm. Ce qui m'a fait découvrir autre chose que la Dance bien formatée par les maisons de disques ? Un groupe, The Prodigy avec leur tube No good. Même si avec le recul je me demande si une grosse maison de disque n'était pas derrière, mais ils sont apparu comme un ovni à cette époque, ils ont mis au placard tout un tas "d'artistes" techno.

L'adolescent a évolué, j'en ai fini avec "j'veux un scooter", mais je reste attaché à ce groupe surtout l'album "The fat ok the land" qui est un vrai trésor de musique électro de cette époque. Sauvage, brutal et malgré que se soit de l'électro il est très ingénieux. En fait je trouve qu'il représente bien le groupe.

En même temps que l'écriture de ce billet j'écoute ce fameux album, désolé les parents et les voisins de vous avoir fait supporté tout ce bruit mais j'en frissonne encore ! Et pourtant j'en suis qu'au premier titre "Smack my bitch up". Ce titre avait fait un carton dans tout les sens du terme surtout le clip. C'est celui ou vous suivez l'évolution d'une soirée en vue intérieur et petit à petit la soirée vire au cauchemars et c'est une lente descente aux enfer d'un fêtard... Mais la fin nous fait découvrir que c'est une femme. Ce clip a littéralement fait explosé Prodigy, mais la descente a été tout aussi brutal, après cette album plus de nouvelle et pour moi l'adolescence touchait à sa fin... ENFIN !

Il y a quelques mois j'ai appris totalement par hasard que The Prodigy revenant sur le devant de la scène avec un nouvelle album, je file à la fnac pour l'écouter... Comment dire, ils sont devenue vieux ou quoi ? Où est la brutalité, les beat ravageur et saturé, en gros tout ce qui caractérise le groupe... A la poubelle, peut être sont-ils sages ? Ou alors ils préfèrent (leurs maison de disque) faire plus politiquement correcte... J'ai été très déçu.

Je pense qu'il va finir sur mon mp3 histoire de me réveiller le matin :)

Classé dans : Personnel Mots clés : aucun

Administrateur système de métier mais surtout curieux de découvrir de nouvelles technos très orientées DIY. A mes heures perdues je fais de la photo avec toujours une petite envie d'intégrer des DIY sous forme de timelaps à base de raspberry.

Écrire un commentaire

Quelle est la quatrième lettre du mot fvwhs ? :

Prodigy, adolescence - BlogoFlip - Philippe Maladjian - Péripéties bucoliques d'un administrateur systèmes au royaume de la virtualisation, du stockage et accessoirement photographe à ses heures perdues